La syllepse

La syllepse est une figure de style délicate et complexe, fondée sur un dédoublement comme l’indique son étymologie grecque (= laisser ensemble).

On distingue la syllepse de sens de la syllepse grammaticale.

 

La syllepse de sens, ou syllepse sémantique, consiste à employer un terme unique en un double sens: une musique élémentaire (= une musique très simple/une musique venue des éléments naturels); ce double sens est très souvent la collusion du sens propre et du sens figuré: traîner sa charrette et ses ennuis (= « traîner » est à comprendre en son sens propre pour la « charrette » mais au sens figuré pour « les ennuis »).

 

La syllepse grammaticale est une construction particulière qui consiste à accorder des termes, non selon les règles traditionnelles de l’orthographe et de la grammaire, mais selon le sens de leur rapprochement:

Jamais je n’ai jamais vu deux personnes être si contents l’un de l’autre (phrase écrite par Molière; or « personne » étant un nom féminin, la correction grammaticale induisait « contentes l’une de l’autre« ; par cet accord au masculin, l’écrivain met en évidence la dominante masculine des deux personnes en question);

On est arrivés les premiers ! (« on » est un pronom indéfini de la troisième personne du singulier qui ne justifie donc pas le pluriel du participe passé; cependant l’usage actuel dominant assimile cet indéfini au pronom pluriel « nous » qui lui commande bien le pluriel).


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s